Ma Photo

avril 2014

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
Blog powered by Typepad
Membre depuis 02/2004

« La Fam’du© du peintre | Accueil | Saint Valentin »

12/01/2007

Commentaires

Antonio

Je ne connais pas la se9rie et ma re9action est donc ecseuxivlment base9e sur votre compte rendu. Vous nous dites :ab Le premier constat, qui tord le cou e0 une sorte de mythe he9rite9 de la Libe9ration, est qu’il y a des salauds dans les deux camps. bb Fair enough. Cependant, force est de constater que le cou d’un autre mythe n’a pas e9te9 tordu et c’est tre8s regrettable:ab Ce que montrent Krivine et Triboit est qu’il est difficile pour ne pas dire impossible de choisir son camp, d’eatre du cf4te9 de la collaboration et d’accepter la pre9sence allemande ou du cf4te9 de la re9sistance et d’opposer un refus. En fait, accomplir un tel choix implique d’obe9ir e0 des convictions ide9ologiques tre8s fortes et non modifiables par l’homme: adhe9rer aux principes de la collaboration nationale ou suivre la ligne du Parti communiste. bbJe ne vous apprends pas, j’espe8re, qu’e0 l’e9poque le choix offert e0 nos concitoyens n’e9tait absolument pas binaire (faisons abstraction de ceux qui ont adopte9 une ligne de conduite totalement passive). On pouvait tout e0 fait ne pas adhe9rer aux principes de la collaboration, ni meame soutenir le re9gime de Vichy et sa re9volution nationale et entrer en re9sistance, sans pour autant suivre la ligne du parti communiste. Je dirais meame sans pour autant adhe9rer ni de pre8s ni de loin e0 l’ide9ologie du parti communiste.Nombreux furent nos concitoyens (pas assez, j’en conviens, mais chacun d’entre eux est un exemple e0 me9diter) e0 refuser de collaborer, e0 refuser de se soumettre aux injonctions de l’occupant ou du re9gime collabo sans s’associer de pre8s ou de loin au parti communiste. Nationalistes, patriotes, re9publicains, cure9s, de droite (parfois tre8s e0 droite comme certains militants du parti du colonel de la Roque) ou de gauche, ils furent nombreux, parfois e0 rejoindre la re9sistance active (partir e0 Londres rejoindre la France Libre ou re9sister sur place et e0 finir dans les camps et des mines de sel pour certains), ou le plus souvent en faisant acte de re9sistance plus ou moins passive : re9fractaires aux STO pourchasse9s par la gendarmerie frane7aise pour citer un exemple de ma connaissance, ou ces ab Justes bb qui en toute discre9tion cachaient ceux que l’on destinait e0 la de9portation. Et parmi ceux qui n’avaient pas e9te9 en mesure de passer en Angleterre, ils furent nombreux e0 s’engager dans la 2e8me DB apre8s la Libe9ration pour poursuivre le combat en Allemage et mourir sous les balles allemandes e0 Strasbourg par exemple. Et je ne parle meame pas des 100.000 morts sous les drapeaux en mai-juin 1940 qui lutte8rent jusqu’au bout dans situations souvent de9sespe9re9es et qui ne comptaient, loin s’en faut, pas que des militants communistes.Il y avait bien deux camps dans la re9sistance, meame active : ceux qui acceptaient plus ou moins de se soumettre au leadership communiste, qui voyaient l’Union Sovie9tique comme un recours et un mode8le, qui se reconnaissaient dans le programme du parti communiste et en face ceux qui ne se reconnaissaient absolument pas dans cette vision et qui parfois meame conside9raient l’Union Sovie9tique comme un autre re9gime totalitaire et une menace pour la Re9publique et le monde libre. Si l’anticommunisme a effectivement inspire9 le ralliement de certains e0 la collaboration, certains ont su faire la part des choses. Les tensions entre re9sistants communistes et Frane7ais Libres e9taient parfois conside9rables dans les mois qui suivirent la Libe9ration. Des re8glements de compte entre les deux camps de la re9sistance furent sanglants (notamment sous le pre9texte fallacieux d’e9puration) et les ame9ricains s’inquie9te8rent des risques d’une guerre civile franco-frane7aise.Perpe9trer cette le9gende selon laquelle la France se partageait entre collabos et re9sistants-ne9cessairement-cocos, c’est re9pe9ter la propagande que le parti communiste a de9ploye9 avec un certain succe8s apre8s la guerre. On est meame e0 la lisie8re d’une certaine forme de re9visionnisme quand on sait qu’il fallut attendre la rupture du pacte germano-sovie9tique et que Hitler de9clare la guerre e0 Staline en 41 pour que le parti communiste se lance activement dans la re9sistance, quand on sait les efforts de l’Huma pour ne9gocier sa parution sous le re9gime de Vichy.L’Histoire n’est jamais aussi simple. Vouloir caricaturer une pe9riode aussi trouble, aussi complexe en faisant entrer les frane7ais en deux cate9gories de9peintes de manie8re aussi maniche9enne est moralement tre8s condamnable.

jp

la femme de l'hiver est Tellier
la femme de l'hiver saille
la femme de l'hiver nie
la femme du citron lime Ao
la femme du citron à de la haine (en 2 cv)
la femme du citron est givrée
la femme de l'orange est pressée
la femme de la mandarine est chinoise
la femme du cédrat se roule dans ss draps
la femme du cedrat ne cède pas
la femme du pomelo mange des pommes en vélo
la femme du pamplemousse pompe ce qui mousse
la femme de l'agrume l'a brune
il faut que la femme du lime m'aille
la femme du lime est tatrice
la femme du lime à 6 trons verts
la femme du citron vert le lime
la femme du Mans est de la très noble famille d'Arine
la femme de l'oranger aime son or bien rangé
la femme de l'oranger à Oran j'ai
la femme de l'oranger dans son sac à l'eau rangée
la femme de l'oranger est ma complémentaire (signé Bleu)

jp

la femme de Malraux mal rote
la femme de l'antimémoire ne se souvient pas très bien
la femme de Malraux, Louise de Vilmorin, en a pris de la graine
la femme de Malral, muse imaginaire et ivre voit des Malraux partout

jp

la femme de Monet passe là
la femme de Monet s'est fait une grosse coupure
la femme de Monet se porte bien
la femme de Monet envoie
la femme de Monet porte
la femme de Monet tique
la femme de Trichet ne triche pas
la femme de Trichet est baissée heu...
la femme de la BCE baise chez eux
la femme de la BCE relève son étau d'intervention
la femme d'argent dort en silence
la femme d'argent a la peau lisse
la femme d'argent ne fait pas la bonheur, mais enfin
la femme d'affaire en a des petites
la femme d'affaire est bien assurée
la femme d'affaire est une bonne
la femme d'affaire y a rien
la femme du a deux ans parée
la femme du désemparé descend chez Ambroise parée
la femme d'Ambroise Paré se désinfecte avant l'opération
la femme d'Ambroise Paré à la manoeuvre
la femme de Bernard Palissy plalit si elle voit son pal ici
la femme de Bernard Palissy est pale ici
la femme d'Agrippa d'Aubigné n'agrippe pas son hobby nié
Julie, la femme de l'empereur Agrippa, traina son Jules au lit où elle l'agripa
la femme d'Hérode Agrippa rode avec la grippe
la femme d'Agrippa Posthumus le sera fort après sa mort
la femme de Cornelius Agrippa est cocue

jcpb

la femme d'Utrillo est infernale
la femme de Seurat a de l'avenir
la femme de Cézanne, ouvre-toi!
la femme de Degas a des os
la femme de Tanguy aime la verdure
la femme de Moreau est vache
la femme de Répine fait de la docu

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.