« AVOIR VINGT ANS, UNE 2CV ET DES VALISES ...ISTANBUL bis (6) | Accueil | AVOIR VINGT ANS, UNE 2CV ET DES VALISES... FAMILLE KURDE (8) »

14/02/2009

Commentaires

Guylène

Je découvre avec intérêt l'émotion de JAC lors de ce voyage dangereux et qui a tant compté pour lui. Je comprends que sa passion des voyages a pris certainement naissance en Turquie et, depuis cette expérience, il est pris par le virus.

Jac

C'est une date mémorable, à plus d'un titre...Cet accident, ces hommes empêtrés dans leur combinaison, et moi qui ...venais de "naître", bouleversé par un monde à cheval sur le Moyen-Age et sur l'ère de la technologie. Je n'ai jamais vu autant d'accidents, de morts (une trentaine )en 2 mois, de bagarres (émeute sur un terrain de foot), un lynchage sur la plage. En même temps une hospitalité, une gentillesse inimaginables.Je n'aurais jamais mené la même vie si je n'avais connu ce jour.

valérie

Cette hospitalité est incroyable; je pense en effet qu'en France et tout au moins en Normandie, on se méfie tellement des gens qu'on aurait du mal à ouvrir la porte à un inconnu mêmes'il a l'air très sympathique. Je me souviens très bien de cette date: j'étais chez Jean-Claude. Papa nous avaient emmenées, Maman et moi, à Vichy ,car nous allions ensuite à la Bourboule avec Pascal et Janine faire une cure pour notre asthme.Super!!! Je me rappelle de la soirée devant la télé à regarder cet immense événement, il avait également un feuilleton, " l'Héritage des Forsythe" un nom comme ça. Ce dont je me souviens le plus c'est le lendemain, nous rentrions vers l'immeuble de Jean-Claude,il est arrivé affolé: Papa venait d'avoir un accident de voiture du côté de Chartres . Il avait fait beaucoup de tonneaux avec son breack ID et avait été blessé à l'épaule, un amion lui avait coupé la route, il avait été obligé de dévier dans les champs. C'est une trouille de petite fille que je raconte dont je me souviendrai toute ma vie . Quand j'ai eu mon père au téléphone quelques jours après je n' ai pas pu lui parler, tellement j'étais émue. Ca c'est terminé avec une broche dans l'épaule.
Grosses bises Valérie

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

février 2014

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28  
Blog powered by Typepad