Ma Photo

avril 2014

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
Blog powered by Typepad
Membre depuis 02/2004

« Lettre à Madame Rigobert (suite) | Accueil | Massages, fou rire et fortes poitrines... »

12/01/2010

Commentaires

Jac

A l'époque seules les femmes enceintes avaient le droit de s'asseoir.
Autre remarque, on fait parfois dans la vie des pauses que notre entourage ne comprend pas. Ainsi, après avoir été professeur remplaçant pendant plusieurs années, l'incohérence et les doutes métaphysiques de mes 22 ans, m'ont poussé à vouloir tenter une expérience humaine au centre de tri postal de Rouen. Le hasard a fait que j'ai eu comme collègue de travail un ex-élève que je sermonnais souvent pour son manque d'assiduité.
Un jour, nous étions de service ensemble, et côte à côte. Avec beaucoup d'humour il me souffle:
- Tu vois, tu avais raison, voilà où ça nous mène de ne rien faire à l'école, on nous fait travailler debout pendant des heures et on nous oblige à jeter bêtement des bouts de papier dans des casiers...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.