« L'Iran, à pied, à cheval, en voiture et en train...(8) LA ROUTE DE CHIRAZ | Accueil | L'Iran, à pied, à cheval, en voiture et en train...(10) GROSSE FATIGUE »

28/03/2009

Commentaires

Daniel Bas dit Chedozot

J'imagine vos élucubrations tard dans la nuit: Persepolis, c'est bien là que les satrapes s'attrapèrent?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

février 2014

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28  
Blog powered by Typepad